Index

8 Rôle et responsabilités de l’ingénieur à l’égard de la direction et la surveillance immédiates

Cette section du guide vise à rappeler à l’ingénieur ses devoirs et ses obligations envers la profession en ce qui a trait à l’encadrement à prodiguer aux non-ingénieurs qu’il dirige et à l’égard des activités d’ingénierie qu’il supervise.

Ingénieurs

Toutes les professions ont en place des moyens appropriés visant à assurer que les valeurs, les connaissances, les règles déontologiques et les bonnes pratiques soient transmises par la personne expérimentée à la personne en apprentissage. C’est l’approche «maître-stagiaire». Pour le diplômé en génie, cet exercice se concrétise principalement durant la période de «juniorat», en contexte d’emploi, lors d’un stage professionnel supervisé. Il est alors placé sous la direction et la surveillance immédiates d’un ingénieur superviseur jusqu’à ce qu’il devienne lui-même ingénieur. Dans son cheminement à l’Ordre, le professionnel formé à l’étranger doit lui aussi réaliser ce stage professionnel, comme candidat à la profession puis comme ingénieur junior. La justification d’un encadrement professionnel obligatoire vient du fait que seul l’ingénieur a la pleine autonomie pour exercer la profession.

L’approche présentée ici n’est rien de moins, pour l’ingénieur, que l’attente de l’Ordre à son endroit : une manière toute naturelle et appropriée de contribuer à l’avancement de la profession tout en assurant la protection du public. Cette démarche mène à la création d’équipes gagnantes : la personne qui convoite le permis d’ingénieur démarre sa carrière du bon pied; l’ingénieur aide à former la relève et tire avantage de la contribution de chacun; l’employeur se conforme à la loi et peut compter sur des professionnels compétents.