Index

7.1 Calcul de l’expérience pertinente –
Faites reconnaître vos acquis!

Vous avez réussi votre examen professionnel, et votre juniorat est terminé? Avant de sabrer le champagne, faites valider votre expérience pour recevoir votre sceau de permis d'ingénieur.

Ingénieurs

Deux formulaires vous séparent maintenant de l’obtention de votre permis d’ingénieur. Les ingénieurs juniors doivent remplir la Demande de reconnaissance de l’expérience ainsi que la Certification d’expérience en génie, accessibles en ligne pour les membres seulement. Dans ce dernier document, ils doivent nous démontrer qu’ils ont acquis l’expérience pertinente pour obtenir leur permis d’exercice.

Un temps pour chaque chose

Un peu comme dans un CV, les futurs ingénieurs doivent décrire, en détail, leurs tâches en tant qu’ingénieurs juniors. «Vous devez y inscrire vos activités ainsi que vos réalisations, précise Serge Beaulieu. Ainsi, vous pourriez mentionner que vous avez développé des algorithmes pour des logiciels spécialisés en sécurité aérienne, ce qui vous a permis d’améliorer tel produit de l’entreprise.» Pour chacune de vos activités, il faut également préciser le temps que vous y avez consacré : par exemple 50 % à la conception, 30 % à la gestion de projet, 10 % aux tâches administratives, etc.

Pour que l’Ordre puisse avoir une idée claire de votre parcours, vous devez remplir un certificat différent pour chacune des expériences de travail pendant votre juniorat. Si vous avez travaillé dans trois entreprises différentes, il y aura donc trois documents à remplir, chacun signé par l’ingénieur qui a supervisé votre travail. Les formulaires doivent ensuite être envoyés à l’Ordre pour demander la reconnaissance de votre expérience en génie en vue d’obtenir votre permis d’ingénieur.

Une étape simple, mais décisive

Remplir ce certificat n’a rien de sorcier, mais il ne faut pas prendre cette étape à la légère pour autant. «C’est grâce à ces informations que nous évaluons si l’expérience est pertinente et si les tâches étaient réellement liées au génie», précise Serge Beaulieu. Par exemple, si vous avez passé 20 % de votre temps à remplir des demandes de crédit d’impôt pour des projets dans lesquels vous n’avez pas participé sur le plan de l’ingénierie, vous pourriez devoir poursuivre une partie de votre juniorat (pour en savoir plus sur les cas de non-conformité, cliquez ici).

Avant d’avoir le verdict final, le délai varie habituellement de trois à six semaines. Il peut cependant s’allonger, selon Serge Beaulieu, si la demande n’est pas complète. Pour éviter les mauvaises surprises, il vaut mieux remplir ce précieux document, sans tarder, avec toute l’attention qu’il mérite.