Index

5.1 Examen professionnel – Quand et comment s’y prendre?

Ingénieur

L’examen professionnel n’a pas pour but de vérifier si vous maîtrisez les aspects techniques dans votre domaine de pratique. La réussite de votre formation en génie en fait foi. L’Ordre veut plutôt tester vos connaissances en matière d’éthique, de professionnalisme et de bonnes pratiques, mais aussi vérifier que vous maîtrisez la dimension légale qui sous-tend l’exercice de la profession d’ingénieur.  

Quand doit-on le faire?

On peut faire l’examen professionnel dès que l’on est inscrit au tableau de l’Ordre à titre d’ingénieur junior. Il n’y a aucun autre préalable. On peut même s’y préparer à l’avance, car le matériel préparatoire est accessible à tous et en tout temps. Il est fortement recommandé de mettre cette activité à votre horaire professionnel sans tarder, car cela augmentera vos connaissances pratiques et vous gagnerez en confiance dans la réalisation de vos projets d’ingénierie.

Comment s’y préparer?

1. Se mettre à la lecture

Pour accéder à la documentation servant à se préparer à l’examen professionnel, cliquez ici. Vous y trouverez principalement

  • les Notes préparatoires à l’examen professionnel;
  • le Guide de pratique professionnelle. (Attention version 2003)
Vous avez des questions alors que vous progressez dans votre lecture? Comptez sur les ingénieurs que vous côtoyez chaque jour.

2. Se donner de l’assurance

Un didacticiel portant sur l’examen professionnel est accessible sur le site de l’Ordre. Cliquez ici pour vous y rendre. Vous pourrez ainsi vous autoévaluer et vous aurez une bonne idée de ce qui vous attend.

3. S’inscrire à une séance de l’examen professionnel

En vous rendant sur le site extranet réservé aux membres de l’Ordre, vous pourrez télécharger puis remplir la Fiche d’inscription à l’examen professionnel. L’Ordre doit recevoir votre inscription au moins deux mois avant la date de la séance choisie. C’est également à cet emplacement que vous trouverez le Calendrier des séances d’examen ainsi que les Directives pour l’examen professionnel.