Index

4.7 Réussir l’entrevue d’embauche – « Où vous voyez-vous dans cinq ans? »

Avec cette question, le recruteur veut en apprendre davantage sur la façon dont le candidat voit sa progression professionnelle.

Gisèle Tong, ing., a effectué son juniorat chez Suncor, où elle travaille encore à titre d’ingénieure. Lors de son entrevue d’embauche, on a voulu en savoir plus sur ses aspirations professionnelles. «Ils souhaitent embaucher quelqu’un qui s’intéressera longtemps à la compagnie, et dont les objectifs de carrière correspondent à ce que l’entreprise peut lui offrir», estime-t-elle.

Ce que confirme Gilles Bourgeois, ing., qui supervise des ingénieurs juniors. «On demande à la personne où elle se voit dans quelques années, car on veut en apprendre davantage sur ses ambitions, ses motivations, son intérêt à progresser sur le plan professionnel», explique-t-il. Du coup, le dynamisme du candidat et sa volonté à se développer sont aussi évalués.

Les ambitions personnelles, les chances d’avancement au sein de l’entreprise et les imprévus de la vie sont autant de facteurs qui peuvent avoir une influence sur votre parcours. Assurément, un professionnel motivé par son emploi est un atout pour tout employeur.

Recruter et former de la main-d’œuvre coûte cher. Les employeurs souhaitent vous garder dans leurs rangs le plus longtemps possible!