Index

4.4 Décrocher un emploi – L’entrevue d’embauche

Comment se déroulent les entrevues d’embauche pour les ingénieurs juniors? À quoi doit-on s’attendre et comment s’y préparer?

Selon les entreprises, généralement une ou deux entrevues seront requises dans le processus d’embauche d’un ingénieur junior. Chez Hydro-Québec, par exemple, Jordi Drouin, ing., n’a eu qu’une seule rencontre avec un gestionnaire, accompagné d’un représentant du service des ressources humaines. «Ils m’ont posé des questions sur mon parcours scolaire et mes expériences de travail, ainsi que sur ma personnalité», indique-t-il.

Ce que confirme Michel Saindon, ing., qui a été le superviseur de Jordi Drouin durant son juniorat chez Hydro-Québec. «Nous explorons trois volets en entrevue : la formation du candidat, l’expérience de travail cumulée au fil du temps, et enfin sa motivation et sa connaissance de soi.»

Chez Bell Mobilité, une seule entrevue est requise pour la majorité des situations. «Elle est approfondie et est complétée par la vérification des références. Elle se déroule en présence du directeur du service et d’un expert technique», indique Stéphane Fournier, ing., directeur de groupe. Même son de cloche chez GENIVAR : «Le directeur de l’équipe de travail et une personne du service des ressources humaines rencontrent le candidat dans le cadre d’un seul entretien», indique Gilles Bourgeois, ing., superviseur.

L’honnêteté avant tout

Dans le processus d’entrevue, le recruteur cherche à aller plus loin que ce qu’il peut lire dans votre CV. Outre vos connaissances techniques, il voudra en apprendre davantage sur votre personnalité et vos habiletés (aptitude à communiquer, connaissance d’une langue étrangère, vos champs d’intérêt en général, etc.). Puisque vous pourriez bientôt être au service de cette entreprise, mieux vaut vous décrire en toute sincérité et énoncer vos intentions et vos espérances avec transparence.