Index

3.1 Juniorat – Acquisition de compétences

Vos études terminées, l’heure est venue de faire vos preuves sur le terrain. Place au juniorat!

Ingénieurs

Pendant le juniorat, une période d’apprentissage essentielle, vous travaillerez sous la direction et la supervision immédiates d’un ingénieur. C’est bien sûr l’occasion de mettre vos connaissances techniques en pratique. Mais c’est aussi une chance d’apprendre, en tout début de carrière, à bien vous occuper du développement de vos compétences. À ce chapitre, l’Ordre recommande l’utilisation d’un guide qui préconise une approche structurée et stratégique. Un tel guide vous aidera à planifier votre développement en tenant compte des six compétences propres à la pratique du génie définies par l’Ordre. N’hésitez pas à utiliser le guide pour tirer profit des échanges que vous aurez avec l’ingénieur qui supervise vos activités.

Voici les six compétences définies par l’Ordre :

1- Assumer son statut professionnel

Être membre d’un ordre professionnel apporte son lot de responsabilités. Parmi elles : le respect des règles officielles et la protection du public, que vous ne devez jamais perdre de vue. «Par exemple, si vous travaillez sur de nouveaux feux de circulation, une erreur de programmation pourrait causer de graves accidents. Il faut donc être rigoureux et faire une double, voire une triple vérification de son travail, même si le temps presse», illustre Dominique Turcotte, ingénieur en génie électrique chez RSW Inc.

2- Résoudre des problèmes en faisant appel aux sciences appliquées et aux règles de l’art

La résolution de problèmes est au cœur de la pratique. Pour bien faire votre travail, vous devez être en mesure de définir un besoin et son contexte, d’élaborer des solutions appropriées et de les mettre en œuvre. Ainsi, quand Nicolas Guillemette, ingénieur en génie civil en hydraulique fluviale chez GENIVAR, entreprend un nouveau projet (la construction d’un barrage, par exemple), il doit tenir compte d’une foule de facteurs. «Nous devons vérifier si nous répondons aux normes et règlements en matière d’environnement. Nous devons également pousser plus loin en faisant appel à des biologistes pour mesurer l’impact des ouvrages sur la faune et la flore.», illustre-t-il.

3-Communiquer efficacement

Plusieurs décisions techniques se prennent selon les recommandations des ingénieurs, comme le genre de matériel à utiliser dans une construction ou le choix d’une machinerie dans une chaîne de production. Vous devez donc apprendre à exprimer vos conclusions clairement et à les vulgariser à vos clients.

4-Assurer la qualité de ses activités et de ses travaux

La qualité du travail des ingénieurs est primordiale : c’est votre responsabilité de vous assurer que votre travail répond aux plus hautes normes en vigueur. Pas question de prendre des raccourcis! À toutes les étapes, vous devez vérifier que les méthodes, les outils et les matériaux utilisés correspondent aux besoins du projet. «Si je fais passer des conduits ou des câbles à travers un mur antifeu, je dois m’assurer que le matériel utilisé pour reboucher les ouvertures ou pour sceller les conduits sera lui aussi antifeu pour respecter le Code de l’électricité», illustre Dominique Turcotte.

5-Gérer les risques à caractère technique

Gérer les risques, c’est penser à tout. Vous devez donc apprendre à anticiper tous les dangers qui pourraient résulter de la conception d’un ouvrage ou de l’utilisation d’un produit. «Si j’installe un interrupteur de sécurité sur une porte, je dois penser à ce qui arriverait s’il y avait une panne électrique ou si les fils étaient coupés», précise Dominique Turcotte.

6-Gérer des activités, des équipes techniques et des projets

De plus en plus tôt dans leur carrière, les ingénieurs doivent superviser des équipes techniques et diverses activités. Ceci requiert des connaissances et des habiletés associées à plusieurs domaines, telles la gestion de projets, d'organisations, des ressources humaines et la gestion du changement, etc...

Le développement de ces compétences viendra compléter ce que l’on définit, en termes réglementaires, comme l’expérience pertinente en génie… qu’il vous faudra démontrer.