Index

2.3 Travailler en génie pendant les études – Stage : la grande séduction

Un stage représente en quelque sorte une longue entrevue d’embauche. Une raison de plus, pour vous, d’y exceller.  

«La moitié des étudiants que l’on accueille pour un stage se voient offrir un emploi à la fin de leurs études», affirme Alexandra Lebel.

La personnalité avant tout

Si les performances et la qualité du travail sont essentielles dans la sélection des futurs employés, la personnalité est aussi un critère important. «Les résultats académiques pèsent dans la balance, mais ce n’est pas l’élément le plus important, confirme Alexandra Lebel. On essaie de voir si une personne s’intègre bien dans l’équipe et si elle a du plaisir à y travailler.»
Même son de cloche chez DESSAU. «Le travail et les connaissances comptent pour 20 % de mon choix et l’attitude compte pour 80 %», lance Stéphane Lavoie, ing. Après tout, un étudiant de 20 ans peut encore acquérir les connaissances qu’il lui manque, mais sa personnalité risque peu de changer.

Les qualités recherchées

Stéphane Lavoie accorde aussi beaucoup d’importance à l’autonomie des gens et à leur capacité d’organiser leur travail. «Si le stagiaire se rend compte mardi que son travail de la semaine sera bientôt terminé, il doit le faire savoir pour éviter d’en manquer», explique-t-il. Selon lui, l’aptitude à bien planifier votre travail impressionnera vos patrons et leur démontrera votre vision globale et votre débrouillardise.

Alexandra Lebel recherche également la curiosité, la créativité et l’autonomie chez les futurs candidats. Jusqu’à un certain point toutefois, car vous devez garder en tête que vous n’êtes pas encore un ingénieur (pour en savoir plus sur les activités réservées aux ingénieurs, cliquez ici).